L'équipement individuel (ou collectif) du canyoning se compose:

1) La combinaison néoprène

La combinaison néoprène sert de protection thermique. Elle est principalement caractérisée par son épaisseur. Pour une utilisation en canyon, il faut opter pour une épaisseur de 5 à 5,5 mm. La combinaison doit comporter une cagoule. La combinaison néoprène est généralement protégée par un revêtement de latex sur les genoux et les coudes. Cela permet d’empêcher l’usure très importante de la néoprène sur ces zones.

2) Le lycra

Le lycra est un genre de tee-shirt se portant sous une combinaison. Généralement à manche courte, on peut également en trouver à manches longues avec ou sans doublure. C'est un vêtement qui est léger, séchage rapide, flexible, durable, naturellement antibactérien.

3) Les gants

Dans le cas d'un canyon très froid les gants néoprène sont indispensables.

4) Chaussettes néoprènes

Elles protègent les pieds du froid et des irritations.

5) Les chaussures

Les chaussures doivent adhérer sur la roche humide (importance de la semelle) et protéger les chevilles (chaussures montantes), très exposées lors des descentes de canyon.

6) Le baudrier

Le harnais de descente de canyon doit pouvoir permettre de fixer un descendeur en huit au moyen d’un mousqueton à vis ainsi qu’une paire de longe. De plus une protec- tion PVC doit recouvrir les fesses et l’arrière des sangles des cuisses, protégeant ainsi le harnais et la combinaison néoprène.

7) Le casque

Le casque a une fonction de protection. Cette protection est nécessaire contre la chute d’objets (pierres) sur la tête ou contre un choc de la tête contre un obstacle (glissade, eaux-vives).

8) Les longes

Les longes servent à s’assurer, c’est à dire à relier le baudrier à un amarrage (relais, main courante, etc.) ou à un système d’auto assurance. Par ailleurs elles peuvent aussi servir à transporter un sac et plus rarement à effectuer un décrochage par balancier ou une descente de fortune sur corde tendue (en tant que valdotain improvisé). Elles sont placées au niveau du pontet du baudrier et sont confectionnées avec de la corde dynamique de diamètre supérieur ou égal à 9 mm (pour absorber des chocs de facteur supérieur à 1), et des mousquetons sans vis (facilité de manipulation en urgence ou avec une main). Un bout de caoutchouc permet de maintenir les mousquetons dans le bon sens, toujours prêt à servir.

9) Le descendeur (avec mousqueton à vis)

Conçu pour la descente en techniques canyon, le descendeur PIRANA offre de multiples positions de freinage, et peut être installé sur la corde sans le décrocher du harnais (pour limiter le risque de perte). Avec un mousqueton de section 12 mm, le passage dans le petit trou est forcé, créant ainsi un assemblage mousqueton/descendeur «rigide».

10) Les cordes

On utilise des cordes semi-statiques qui s'allongent seulement de 2 à 4 %, afin d'éviter les problèmes dus à l'élasticité (= effet de "Yo-Yo"). On a un confort de descente et de remontée mais pas d'absorption de choc, ni d'énergie.

11) Un couteau

Permet de couper une corde.

12) Les mousquetons à vis, mousquetons sans vis & maillons rapides à laisser

Les mousquetons sont une réserve indispensables à mettre dans le sac ou au porte dégaine du baudrier (très utile notamment pour remettre la corde dans le sac en accrochant le mousqueton à la lanière du casque (bien pensaer à l'enlever après usage). Les maillons à mousquetons rapides, pas chers, peuvent devenir indispensables si le parcours manque d'équipement.

13) Le sac

Il permet de transporter facilement le matériel. Il doit pouvoir contenir un bidon étanche ( qui assure notamment la flottabilité ), les cordes, le matériel de spitage, de l'eau etc... avec des trous au fond pour l'évacuation de l'eau.

14) Le bidon étanche

Il permet de transporter de la nourriture, les clés de voiture, le téléphone portable.

14) Le shunt

Appareil d’auto-assurance à la descente (Prussik mécanique) provoquant un blocage instantané sur simple ou double corde en cas de “lâchage”.

C'est aussi un bloqueur pour la remontée sur corde fixe.